Archives de catégorie : Billets

Livre sur le juste prix

L’équipe du séminaire vous annonce la parution d un livre sur l un des thèmes du séminaire.

Le livre se nomme:

Prix. Marchés, Justice Sociale Et Bien Commun De L’Antiquité à Nos Jours
Auteur:  V. Chankowski, C. Lenoble, J. Maucourant
Edition: Le bord de l eau, 2020

Nous tenions à adresser un immense merci à la librairie De natura rerum qui a mis le livre en avant : http://denaturarerum.fr/ 

Prix. Marchés, Justice Sociale Et Bien Commun De L’Antiquité à Nos Jours
Librairie De natura rerum exposant Prix. Marchés, Justice Sociale Et Bien Commun De L’Antiquité à Nos Jours

Encore un immense merci à cette librairie qui a accepté de mettre l’ouvrage en avant!

Le livre est en vente dans les librairies! Alors foncez

Bonne année et publication

Bonjour,
Et bonne année 2020 !

Je voudrais par la présente vous informer de la parution de l’ouvrage suivant :


Les Infortunes Du Juste Prix.
Marchés, Justice Sociale Et Bien Commun De L’Antiquité à Nos Jours

De Véronique Chankowski, Clément Lenoble, Jérôme Maucourant (dir.), préface par Paul Jorion*.9

Il est possible de disposer d’un exemplaire de l’ouvrage à fin de recension ; bien à vous, JM
* lien :

http://www.editionsbdl.com/fr/books/les-infortunes-du-juste-prix.-marchs-justice-sociale-et-bien-commun-de-lantiquit-nos-jours/780/

Les infortunes du juste prix_couv – copie

Journées d’étude sur L’histoire économique et ses modèles / Les économistes et l’histoire Du 28 au 30 Novembre 2019

CRIMEN_20191128_JE_Affiche_print CRIMEN_20191128_JE_Programme

Journées d’étude

L’histoire économique et ses modèles / Les économistes et l’histoire

Workshop international organisé par les laboratoires HISOMACIHAM et TRIANGLE, dans le cadre du projet « Crises, croissance, mondialisation et endettement : analyse critique et historienne de l’usage des modèles économiques » (CRIMEN)

Du 28 au 30 novembre 2019

A l’Université Lumière Lyon 2, Lyon 7e (salle des colloques)

 lamou

>> Programme complet, affiche & informations :

https://www.msh-lse.fr/evenements/histoire-economique-modeles

Tweet 

 https://twitter.com/mshlyon/status/1186928298426798081

Programme

Jeudi 28 novembre 2019 (14h-18h)

14h00 : Accueil des participants

14h15 : Introduction

 

  1. Modélisation : épistémologie / « méthodologie »

Présidence de séance : Olivier Brette (INSA Lyon, Triangle-UMR 5206)

14h30 Jacques Sapir (EHESS, CEMI-Institut Franco-Allemand d’Etudes Européennes), Les enjeux de la méthodologie: pourquoi l’économie est-elle une discipline à part ?

15h00 : André Orléan (EHESS, CNRS, PSE-UMR 8545), La monnaie, rapport social et réalité historique

15h30 : discussion

16h00 : Pause

16h30 : Alessandro Stanziani (EHESS-CNRS, CRH-UMR 8558), Globalisation-mondialisation: de quoi et quand?

17h00 : Cristiano Viglietti (Università degli Studi di Siena), Homo Morrisianus. Culture, anthropology, and comparison in current mainstream economic history of the ancient world

17h30 : discussion

 

Vendredi 29 novembre 2019 (9h-18h30)

  1. Institutions (I) : la monnaie

Présidence de séance : Natacha Coquery (Université Lumière Lyon 2, LARHRA-UMR 5190)

09h00 : Nikolay Nenovsky (Université de Picardie Jules Verne, SU HSE de Moscou), Shadowing the Latin Monetary Union: Monetary Regimes and Interest Rates at the Balkans Periphery (1875 – 1912)

09h30 : Kako Nubukpo (Université de Lomé), L’économie historique du Franc CFA : 1853-2018

10h00 : Alban Mathieu (Université de Grenoble, Triangle-UMR 5206 Lyon), Penser les relations interétatiques et la souveraineté monétaire. Le cas des deux unifications monétaires canadienne et européenne

10h30 : Discussion

11h00 : pause

11h30 : Marcelo Campagno (Universidad de Buenos Aires), Dette et logiques sociales dans l’Egypte ancienne

12h00 : Discussion

12h30 : Déjeuner

 

III. Institutions (II) : à la recherche des modèles ?

Présidence de séance : Nicolas Carrier (Université Jean Moulin Lyon 3, CIHAM-UMR 5648)

14h30 : Raymond Descat (Université Bordeaux-Montaigne, Ausonius-UMR 5607), Quel modèle pour l’économie de la cité grecque?

15h00 : Louise Fauchier, Eléonore Favier, Rachel Hédan (Université Lyon 2, HiSoMA-UMR 5189), Quelle place pour les modèles dans l’histoire économique grecque ? Une réflexion à partir de trois sujets de recherche d’étude classique

15h30 : Discussion

16h00 : Pause

16h30 : Hugh Kennedy (School of Oriental and African Studies), Towards a model of the early Islamic economy

17h00 : Pau Viciano Navarro (Universidad de Valencia), Le déclin du féodalisme: crise et transition dans l’histoire économique du XXe siècle

17h30  Ezio Claudio Pia (Centro studi sui Lombardi e il credito di Asti), Paradigmi economici di un’appartenenza incerta : itinerari storiografici su Ebrei e Lombardi tra Medioevo ed età Moderna

18h00 : Discussion

 

Samedi 30 novembre 2019 (9h-13h)

  1. Institutionalisme et néo-institutionalisme

Présidence de séance : Laure Bazzoli (Université Lumière Lyon 2, Triangle-UMR 5206)

09h00 : Mathieu Arnoux (EHESS, Université Paris Diderot, LIED-UMR 8236), Ressources naturelles et institutions. Une approche d’histoire économique

09h30 : Olivier Brette (INSA Lyon, Triangle-UMR 5206), Historiciser les comportements économiques : une perspective institutionnaliste véblénienne

10h00 : Michela Barbot (CNRS, IDHES-ENS Paris-Saclay), La transaction entre théorie économique et histoire des pratiques judiciaires (XVIIe-XVIIIe siècles) »

10h30 : Giovanni Ceccarelli (Università degli Studi di Parma), Luca Mocarelli (Università degli Studi di Milano-Bicocca), Neo-institutionalism and cliometrics: if economics questions and challenges history

11h00 : Discussion

11h30 : Pause

12h00 : Table ronde conclusive

Article sur la fin de l’Antiquité dans le Mâconnais

Retour sur l’œuvre d’un médiéviste marxiste : Guy Bois (1934-2019)

            Nous tenons à remercier vivement Bernard Drevon qui, à l’occasion de la disparition de Guy Bois, nous a proposé une discussion de l’un de ses ouvrages La mutation de l’an mil. Lournand, village mâconnais de l’Antiquité au féodalisme (préface de George Duby, Fayard, 1989). Le regard des sciences sociales, qui est celui de Bernard Drevon, nous semble du plus haut intérêt pout le type de problématique que défendit durant toute sa vie Guy Bois.

Avant propos

Continuer la lecture de Article sur la fin de l’Antiquité dans le Mâconnais

Intervention 7 juin

Vendredi 7 juin de 10h30 à 12h30
Lieu: Salle des colloques  de l’Université Lumière Lyon 2 (bâtiment de la Présidence)

Amedeo Feniello, Professeur à l’Instituto di Storia dell’Europa Mediterranea
«Naples, 1343 – Aux origines médiévales d’un système criminel»

Résumé du Livre traduit de l’italien:
A partir d’un événement de l’année qui a marqué Naples en 1343, Amedeo Feniello nous invite à réfléchir à l’identité même de la ville, la conception d’une « nation napolitaine » spécifique dont les origines sont à rechercher au XIIe siècle, lors de l’annexion de Naples par les Normands. Une conséquence en fut une appropriation clanique de la ville, devenue structure mentale, liée à la vie la plus profonde de cette cité, à son imaginaire le plus archaïque, à sa part maudite, qui s’exprime aujourd’hui comme hier, en 2005 comme en 1343… 



Intervention du 6 juin


Jeudi 6 juin de 17h à 19h
Lieu: salle Elise Rivet à la MSH LSE, 14. Av. Berhelot, Lyon 7

JY. Grenier, directeur d’études de l’EHESS
« « Economie de marché, concurrence et émergence du capitalisme  »

Résumé:
L’objectif de ce séminaire est de réfléchir à la distinction – si elle existe – entre économie de marché et capitalisme. L’approche se déploie dans la longue durée (XVIIe-XXIe siècle), entre histoire et économie politique, et elle s’efforce de réfléchir à ce qui caractérise l’émergence puis l’affirmation du système capitaliste par rapport à d’autres systèmes économiques qui ont pu exister antérieurement. La perspective privilégiée pour examiner cette différence est la structure des marchés, c’est-à-dire la dialectique qui unit le déploiement de formes concurrentielles et de formes de domination, voire de contrôle du marché. 



Nouvelle intervention

Jeudi 9 mai de 17h à 19h
Lieu: Salle Élise Rivet MSH-LSE, 14 avenue Berthelot, Lyon 7e

Gregory Chambon, directeur d’études à l’EHESS
« Pratiques comptables au début du IIe millénaire en Mésopotamie : de l’histoire économique à l’histoire sociale »

* Résumé:

Les discussions actuelles sur les systèmes économiques du Proche-Orient ancien, qui reflètent bien souvent des prises de positions par rapport aux thèses de Karl Polanyi, portent essentiellement sur l’existence ou non d’une « économie de marché » dans le Proche-Orient pré-classique, sur les divers processus d’échanges, et sur la part dans les rouages économiques des « institutions publiques » (palais et temples) et des « entrepreneurs privés », agissant pour leur propre compte. Selon ces points de vue, la pratique et la tenue des comptes seraient complètement subordonnées aux comportements économiques et aux conditions politiques, même si l’on concède, toujours sous l’influence des idées polanyiennes, que l’histoire économique entretient des liens étroits avec l’histoire sociale. Les approches sur ce sujet sont alors essentiellement descriptives en privilégiant l’étude du contenu des textes rédigés sur les tablettes d’argile et du vocabulaire comptable, plutôt que celle du contexte d’élaboration, d’utilisation et de raison d’être des comptes.

Cet exposé se propose de montrer que la question du « pourquoi ? » est aussi importante que la question du « comment ? » ; la comptabilité n’apparaît alors plus comme une simple réponse rationnelle à des besoins déterminés, mais comme une construction sociale et politique, qui n’est pas nécessairement neutre et factuelle.



Intervention 4/04/2019

Jeudi 4 Avril 2019

Abdallah Zouache (IEP Lille) et Cristiano Viglietti (discutant)
Quelle Histoire pour l’analyse économique du Proche Orient ?

L’intervention a pour objectif de discuter la façon dont l’histoire est considérée dans l’analyse économique des problèmes de développement dans le Proche Orient. Nous rejetons tout d’abord le scénario historique dominant, celui de l’économie politique néo-institutionnaliste, et proposons ensuite une réflexion alternative.



Jeudi 14 février 2019 de 17h à 19h

Jeudi 14 février 2019 de 17h à 19h
Lieu: Salle Ennat Léger MSH-LSE, 14 avenue Berthelot, Lyon
.

Rémy Herrera et Véronique Chankowski
«Histoire de la pensée, modélisation et empirie»

« Après un bref survol introductif et critique de l’histoire de la pensée économique, Rémy Herrera abordera la question des crises (ou de la crise ?), spécialement de celles de surproduction, puis proposera quelques commentaires sur les difficultés liées à la modélisation de ces phénomènes, et exposera pour finir la dimension empirique du problème, notamment pour la Chine aujourd’hui. »

ÉDITE: la conférence à eu lieu et vous pouvez retrouver un enregistrement de la conférence ici: enregistrement 

Jeudi 10 janvier 2019, de 17h à 19h Lieu : salle Elise Rivet, MSH-LES, 14 avenue Berthelot, Lyon

ÉDITE: la conférence à eu lieu et vous pouvez retrouver un enregistrement de la conférence ici: enregistrement 

  Fabienne Dourson

               « Vivre du sien » versus « produire pour vendre ». »            

Si dans la France de l’Ancien Régime « vivre du sien »reste un idéal,  la réalité montre une importance nouvelle de la production destinée à la vente. Les crises de type ancien,  c’est-à-dire les mauvaises récoltes participent de ces changements car elles affectent les relations nouées autour de la terre. Selon le groupe social d’appartenance les conséquences sont très différentes. Dans le cadre des institutions d’alors, la répétition de ces épisodes ont des conséquences économiques, démographiques et finalement sociales qui contribuent à la transformation du système…. 

13 décembre 2018 de 17 à 19h Lieu: Salle Elise Rivet MSH Lyon St-Etiene,

Bruno Tinel
« L’essor de la vénalité des offices: 1467-1604; l’avènement d’une nouvelle catégorie d’actif financier »
The rise of offices venality in France: 1467 – 1604; the advent of a new class of financial asset

Cette présentation porte sur l’émergence des offices comme valeur d’échange en France au 16ème siècle. Les offices ne sont pas devenus un objet financier en un jour: 137 ans séparent en effet l’édit de 1467, qui confère la propriété à vie sur les offices et ouvre la voie à la vénalité, et celui de « la Paulette » en 1604 qui marque l’avènement du marché des offices comme véritable marché financier. Il s’agit alors de clarifier et de caractériser ce processus par lequel les offices sont devenus un type particulier d’actif financier. Les offices constituent initialement, et durant plusieurs siècles, une délégation d’un fragment de l’autorité Royale. A la fin du 15ème siècle, le roi renonce à la possibilité de révoquer les officiers, ce qui ouvre la voie à une valorisation monétaire des offices dans le cadre du processus de résignation et de transmission. Les offices sont progressivement échangés contre de l’argent sur un marché décentralisé qui échappe au pouvoir royal. La création des Parties Casuelles en 1522 revient à centraliser le marché primaire et permet à l’administration royale de se réapproprier les bénéfices de l’émission et de procéder à des expérimentations fiscales plus ou moins efficaces avec la taxe de résignation et le tiers denier. En 1604, La Paulette apparaît comme une nouvelle innovation fiscale dont l’un des effets est de transformer le marché des offices en un véritable marché financier.

Les modèles économiques de la valeur et leurs langages du Moyen Âge à nos jours

Giacomo Todeschini et Fabian Muniesa 

Le jeudi 8 novembre 2018 à 17h, à la Maison des Sciences de l’Homme (MSH-LSE) 14 avenue Berthelot 69007 Lyon, salle Ennat Léger

dans le cadre du Séminaire Interdisciplinaire Histoire-Economie

« Les modèles économiques de la valeur et leurs langages

du Moyen Âge à nos jours »

«Cette année, la  première séance du séminaire interdisciplinaire est consacrée  à la façon dont les discours économiques construisent et défendent, depuis le Moyen Âge, les modèles de la valeur à travers la qualification de ses ennemis. Cela, en recourant à la fois à des modèles eschatologiques et biologiques ou naturalistes.

Nous accueillons pour cette séance Giacomo Todeschini* qui interviendra sur le thème: « Bactéries et virus menaçant la croissance du Corps économique ou de la performativité des langages théologico-économique« 

et Fabian Muniesa** qui proposera « Quelques réflexions sur les ennemis de la valeur« 

Au plaisir de vous rencontrer ou de vous revoir, Jérôme Maucourant.

*Giacomo Todeschini a été Professeur d’Histoire médiévale à l’Université de Trieste. Il est l’auteur de nombreux ouvrages dont, en français, Les marchands et le Temple. La société chrétienne et le cercle vertueux de la richesse entre Moyen Âge et Époque moderne, Paris, Albin Michel, 2017.Ses recherches constituent une histoire sociale et politique des lexiques médiévaux de la pensée économique.

                **Fabian Muniesa, chercheur au Centre de sociologie de l’innovation de Mines ParisTech, est l’auteur de The Provoked Economy: Economic Reality and the Performative Turn (Routledge, 2014) et le coauteur de Capitalization: A Cultural Guide (Presses des Mines, 2017). Il s’intéresse aujourd’hui aux catégories de la finance contemporaine, à leur condition culturelle et à leurs implications politiques.

.